Comment sont répartis les revenus du livre ?

les revenus du livre
Facebook
Instagram
LinkedIn
Google+
http://elodielochbeatrix.com/comment-sont-repartis-les-revenus-du-livre/

Mon article concernant la chaîne du livre m’a amenée à une discussion intéressante avec un éditeur sur comment les revenus du livre se répartissent entre les différents acteurs. Alors qui gagne quoi et comment ? Voici un éclairage sur ce sujet très délicat.

Les chiffres présentés par la Charte

revenus du livre

Dans l’infographie réalisée pour mon article sur la chaîne du livre, je me suis appuyée sur les chiffres donnés par La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse pour montrer la répartition de ces revenus. Ce découpage est intéressant car il permet de distinguer les revenus de chaque acteur (y compris les taxes qui reviennent à l’État) et de faire ressortir que l’auteur est le moins bien payé de cette chaîne. Son inconvénient est qu’il ne reflète pas forcément bien la façon dont le partage du gâteau se fait.

Le découpage éditeur / distributeur

Le chiffre clé est 60/40 : le diffuseur/ distributeur prend, en moyenne 60% du prix du livre et reverse 40% à l’éditeur. Alors pourquoi la Charte n’a pas ces chiffres ?

  • Les 60% du diffuseur/distributeur comprennent aussi les libraires et les taxes.
  • Les 40% de l’éditeur incluent les droits d’auteur et le paiement de l’imprimeur.

Qu’est-ce que ça change dans la répartition des revenus du livre ? Rien à ce que chacun touche dans les faits mais beaucoup sur la temporalité dans laquelle ces différents intervenants sont payés.

revenus du livre

Pourquoi le sujet de la répartition des revenus du livre est délicat ?

Dans un secteur qui ne se porte pas très bien, chacun des participants de la chaîne du livre prêche pour sa paroisse et a des arguments qui méritent d’être entendus :

  • Les auteurs professionnels souffrent d’une paupérisation inquiétante : sur 8000 auteurs professionnels 41% vivent avec des revenus inférieurs au SMIC.
  • Les éditeurs avancent des sommes importantes pour la production d’un livre et ont à gérer une trésorerie compliquée en raison des retours. Les petites structures sont fragilisées par cette économie.
  • Si les libraires ont la plus grosse part du gâteau, encore faut-il qu’ils vendent les livres achetés. 22% seulement des achats de livre se font en librairie.
Source : https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/68055-chiffres-cles-du-secteur-du-livre-2016-2017.pdf

Facebook
Instagram
LinkedIn
Google+
http://elodielochbeatrix.com/comment-sont-repartis-les-revenus-du-livre/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Instagram
LinkedIn
Google+
http://elodielochbeatrix.com/comment-sont-repartis-les-revenus-du-livre