L'atelier d'Élodie Loch-Béatrix

Miscellanées sur l'écriture et l'univers de l'édition

Comment être publié ?

Comment être publié ? Je travaille dans le monde de l’édition et c’est une question à laquelle je réponds souvent sur les réseaux sociaux de mon entreprise. J’ai la chance de connaître l’envers du décor et de pouvoir échanger régulièrement avec des éditeurs. S’il n’y a pas de formule magique pour  être édité, il y a quand même des astuces et une procédure à suivre. Voici quelques remarques et conseils.

L’édition est un business

Une maison d’édition ne publie pas des livres par charité mais pour générer des revenus qui lui permettent de faire des profits, de payer ses salariés et de publier de nouveaux livres. C’est une entreprise. En choisissant de publier un livre, elle fait le pari que cet ouvrage sera rentable ou a minima ne fera pas de perte. Votre livre doit être un minimum bankable…

harvey_specter

 

Une maison d’édition a une ligne éditoriale

Avant d’expédier un manuscrit, il faut d’abord se demander à qui l’envoyer. C’est exactement comme pour une recherche d’emploi, ce ne serait pas pertinent de donner un CV de boulanger à un boucher. Il faut donc prendre le temps de chercher (peut-être dès la phase d’écriture) quelles maisons d’édition seraient susceptibles d’être intéressées ? Dans quelle collection votre ouvrage pourra-t-il s’intégrer ? Quelle tranche d’âge va-t-il toucher ? N’hésitez pas à aller en librairie et à bien regarder par qui ont été publiés les titres qui s’apparentent à votre roman. Vous trouverez aussi des informations précieuses sur les sites web des maisons d’édition : elles indiquent souvent le type de texte qu’elles recherchent et les genres qui ne les intéressent pas.

hank-moody-on-vampire-fiction-quote

Comment présenter son manuscrit ?

Les règles peuvent différer d’une maison d’édition à l’autre, regardez sur leurs sites si elles ont des attentes particulières avant d’envoyer. Cependant, la plupart demandent à peu près la même chose :

  1. Un manuscrit dactylographié avec un découpage en chapitres
  2. Un manuscrit complet (certaines maisons ne demandent que le début ou un extrait), imprimé et agrafé. Attention, ils ne ne sont quasiment jamais rendus !
  3. Un résumé complet de l’intrigue dévoilant la fin
  4. Une présentation de l’auteur

Je vous conseille d’ajouter à votre présentation d’auteur tout élément marketing qui pourrait peser dans la balance ( exemple : vous avez une chaîne Youtube avec 300 000 followers. Bon, ok, là c’est du gâteau ! ).

best-book-gif

Soyez patient !

Ça y est ! Vous avez envoyé votre manuscrit. Passés les premiers jours d’excitation, l’inquiétude grandit. Vous aimeriez savoir à quoi vous en tenir. Les semaines se succèdent et toujours aucun appel, aucun mail, aucun courrier. C’est normal ! Les maisons d’édition reçoivent des milliers de manuscrits par an. Il faut compter entre trois et huit mois pour avoir une réponse. Surtout, ne harcelez pas les éditeurs d’appels ou d’emails, c’est la meilleure stratégie pour être blacklisté !

x8kggzbri8ax

C’est oui ou non, alors ?

  • OUI – Vous avez décroché le Saint Graal ! Un éditeur est intéressé. Félicitations ! Vous allez bientôt recevoir un contrat (je reviendrai sur les droits d’auteur dans un prochain billet). Mais le travail n’est pas fini ! Il va falloir maintenant corriger votre roman en fonction des remarques de votre éditeur. Et l’édition, c’est un business ! On peut vous demander de couper pour s’adapter à un nombre de pages précis (coût de fabrication), de changer le nom de votre personnage pour rendre le roman plus attractif (marketing), etc. Beaucoup de personnes l’ignorent mais c’est votre éditeur qui choisira la couverture et le titre. Rassurez-vous, on vous demandera  quand même votre avis !

acalqef

  • NON – On vous a dit non ou vous n’avez pas eu de réponse dans un délai de 3 à 8 mois. Ne baissez pas les bras ! Vous pouvez essayer de demander à l’éditeur quelles sont les raisons de son refus. Ça peut s’avérer dur à entendre mais c’est aussi la meilleure façon de progresser. Sachez toutefois que les explications sont assez rares car les éditeurs n’ont malheureusement pas le temps d’en donner pour chaque manuscrit reçu. Faute de commentaire d’un éditeur, demandez à votre entourage de vous donner un avis sincère. Si une remarque revient plusieurs fois, elle est probablement pertinente.

200_s

Quelques liens vers les sites de maisons d’édition “Jeunesse / YA” et leurs critères :

 

« »

© 2017 L'atelier d'Élodie Loch-Béatrix. Theme by Anders Norén.